Motivations et freins à la formalisation des petites unités marchandes urbaines, 2011-2012

    La recherche « motivations et freins à la formalisation des petites unités marchandes urbaines », financée par le BIT (Bureau International du Travail), vise une meilleure compréhension des facteurs d’informalisation et des politiques/pratiques facilitant la transition vers le travail décent en Afrique subsaharienne. La recherche qualitative a été menée auprès des acteurs s’intéressant à la question de la formalisation (BM, organisations consulaires, PTF, ONG, etc.), puis auprès de petites unités économiques urbaines, commerçants et artisans des métaux, surtout localisés dans des quartiers excentrés.

    Rapport

    BIT - Rapport - Étude auprès d’acteurs institutionnels et d’artisans/petits commerçants dans l’informel

    Article

    BIT - Rapport - Les « débrouillards » de Bamako : entre besoin de sécurisation et méfiance envers l’État dans les secteurs de l’artisanat des métaux et le petit commerce

    Frédéric Lapeyre et Andreia Lemaître (sous la dir de), "Politiques publiques et pratiques de l'économie informelle en Afrique subsaharienne", Collection Espace Afrique, n°14,Academia, l'harmattan.


    © 2006 - 2022 Miseli - l’anthropologie dans le développement. Tous droits reservés. Une réalisation